hotels agadir séjour casablanca vacances el jadida riads essaouira visite fès vacances marrakech hotels meknès hébergements merzouga hotels oualidia hotels ouarzazate voyage rabat voyage tanger
Francais

Agadir

La ville...

Agadir (qui signifie « grenier fortifié » en berbère) est une ville du sud-ouest marocain, située sur la côte Atlantique à 508 km au sud de Casablanca et à 235 km à l'ouest de Marrakech, dans la région du Souss. Agadir est préfecture de la région administrative Souss-Massa-Draa.
La ville compte environ 700 000 habitants (Gadiris), et l'agglomération (avec les villes voisines, Inezgane et Aït Melloul) 850 000 (d'après le recensement de 2004, Agadir comptait cette année-là 678 596 habitants). C'est l'un des principaux centres urbains du Maroc, septième ville du pays après Tanger. La densité de population est assez forte. C'est une des plus grandes stations balnéaires du pays.

Un peu d’histoire...

À l'époque médiévale, Agadir était un bourg de peu de notoriété, Agadir el-arba`, débouché sur la mer de la grande ville du Souss, Taroudant. En 1505, les Portugais fondèrent un comptoir et une forteresse au pied de la colline devant la mer, Santa Cruz do Cabo de Aguer (Sainte Croix du cap Ghir), à l'emplacement du quartier aujourd'hui disparu de Founti.La place retomba sous contrôle Marocain en 1541.
En 1572, la Casbah fut construite au sommet de la colline. En 1746, les Hollandais installèrent un comptoir au pied de la casbah sous l'autorité du sultan. Au dessus de la porte d'entrée de la Casbah, on peut encore voir une inscription hollandaise qui signifie: "Crains Dieu et honore ton roi". Après une longue période de prospérité sous le règne saadien, Agadir déclina à partir de 1760, à cause de la prééminence accordée par le Sultan Sidi Mohammed ben Abdallah au port concurrent d’Essaouira. Ce déclin dura un siècle et demie.
En 1911, l'envoi d'une canonnière allemande dans son port provoqua le Coup de force d'Agadir (incident franco-allemand).
En 1913, la ville comptait moins de mille habitants.
Après 1920, sous le protectorat français, un port moderne fut aménagé et la ville connut un premier essor.
Autour de 1930, Agadir fut une étape importante de l’Aéropostale où Saint-Exupéry et Mermoz faisaient escale.
Dans les années 50, la ville, très dynamique commençait à s'ouvrir au tourisme.
Le 29 février 1960, Agadir, qui comptait alors plus de 40 000 habitants, fut complètement ravagée par un tremblement de terre de magnitude 6,7 sur l'échelle de Richter, qui fit plus de 20 000 morts.

A voir... à découvrir...

Capitale du sud et premier port de pêche du Maroc, Agadir doit sa renommée actuelle à sa plage extraordinaire de plus de 6 km de sable fin et doré. Son aéroport international moderne en fait un site accessible de par le monde entier.
Agadir est une ville aux couleurs blanches et accueillantes, fleurie de reposants jardins, où s'élèvent des édifices sculpturaux et monumentaux comme la Casbah qui témoigne encore du passé glorieux de la ville. D’autres édifices font la renommée de la ville notamment le port de pêche considéré comme le 1er port exportateur de Sardine au Maroc et le musée d'art traditionnel et des traditions berbères du Sud. Les nombreux restaurants sur la corniche au front de mer permettent de déguster des menus variés dans une ambiance musicale avec vues splendides sur la plage.
Les environs de la ville sont des étapes pour la découverte de l'histoire et des traditions berbères, notamment à Tiznit, Taroudant et Tafraout. Dans leur ensemble, ces atouts permettent à la ville d’être placée au premier rang des sites touristiques balnéaires du Maroc où il est possible de pratiquer tennis, golf, voile, équitation, s'essayer au ski nautique, à la plongée, à la pêche au gros... se délecter de poissons frais, de plats typiques de la meilleure gastronomie maghrébine...

Au niveau climatique...

Agadir doit sa renommée actuelle a ses 300 jours de soleil par an, l'hiver est frais et humide avec une température de 25°C ! L'été y est plus chaud et la température sillonne autour des 30°C. Ce climat permettant de s’y baigner toute l’année.